SENETOILE BLOGS

Le média citoyen libre. Rédigez vos pensées et partagez les!

DĂ©gager cette classe politique, avec le systĂšme odieux qu’elle a mis en place !

Posté par SENETOILE.COM
SENETOILE.COM
SENETOILE NEWS permet internautes de publier librement leurs blogs sur le site.
Hors ligne
le Samedi, 01 Avril 2017
dans divers 0 commentaires

L’affaire dite de la Mairie de Dakar occupe pleinement l’actualitĂ© depuis plusieurs jours. En attendant de savoir comment elle va se terminer, elle interpelle tous les compatriotes tant soit peu conscients de leurs responsabilitĂ©s citoyennes. Elle soulĂšve, en particulier, cette lancinante question de l’argent public confiĂ© Ă  une minoritĂ© de privilĂ©giĂ©s qui en usent et en abusent. 

 

Nous faisons pourtant partie des pays les plus pauvres et les plus endettĂ©s.  MalgrĂ© des efforts faits çà et lĂ , les besoins pressent de partout, de nos zones rurales comme de nos villes et de leurs banlieues qui manquent pratiquement de tout. MalgrĂ© les apparences bavardes et trompeuses qui accompagnent les dĂ©placements folkloriques du prĂ©sident-politicien, nos diffĂ©rents systĂšmes (sanitaire, Ă©ducatif, social, etc.) sont mal en point. Ne pouvant pas les passer tous en revue dans ce texte, nous nous arrĂȘterons un peu sur notre systĂšme sanitaire. Et, pour ce faire, nous ferons appel Ă  un Ă©minent expert des questions de santĂ©, dont la panne de l’unique appareil de radiothĂ©rapie de tout le pays a fait sortir de ses gonds. Il s’agit du Pr Cheikh Tidiane TourĂ©, loin des questions politiciennes. Dans une longue interview accordĂ©e Ă  deux quotidiens de la place, il passe largement en revue les tares de notre systĂšme hospitalier. Le titre de son interview, « SystĂšme hospitalier sĂ©nĂ©galais : entre obsolescence, inadaptation et dĂ©sorganisation Â», est dĂ©jĂ  fort rĂ©vĂ©lateur des maux dont souffre tout notre systĂšme sanitaire, que des artifices comme la ‘’Couverture maladie universelle’’ ont bien du mal Ă  cacher. DĂšs l’introduction de l’interview, on se fait une idĂ©e des graves insuffisances de notre systĂšme hospitalier et, plus gĂ©nĂ©ralement, de notre systĂšme sanitaire tout court. DĂ©sabusĂ©, le Pr TourĂ© dĂ©clare : « D’avoir vĂ©cu les affres des hĂŽpitaux sĂ©nĂ©galais pendant de longues dĂ©cennies et d’avoir souffert de la dĂ©tresse d’une amie et collĂšgue mĂ©decin malade du cancer qui erre depuis de longs mois en quĂȘte de remĂšdes introuvables au SĂ©nĂ©gal et se mourant Ă  petit feu, j’ai dĂ©cidĂ© de parler ! Â» La cause est dĂ©jĂ  entendue.

 

 

Un expert des questions Ă©ducatives pourrait faire le mĂȘme constat amer sur le fonctionnement de nos universitĂ©s. Un autre, des questions sociales, tirerait sĂ»rement la sonnette d’alarme sur le sort de nos populations de plus en plus gagnĂ©es par la pauvretĂ©. Et quid de nos villes, (et principalement Dakar), sales, bruyantes, dĂ©sordonnĂ©es ? De ces villes qui attendent d’ĂȘtre seulement assainies depuis 57 ans ? S’y ajoute une administration  dĂ©traquĂ©e par l’amateurisme et la politique politicienne de 17 annĂ©es de gouvernance libĂ©rale.

Alors, comment, dans ces conditions-lĂ , choisies parmi de nombreuses autres, laisser des centaines de milliards du pauvre contribuable Ă  la merci de quelques privilĂ©giĂ©s dĂ©jĂ  repus, qui en disposent comme bon leur semble, et sans jamais rendre compte ? C’est exactement ce qui se passe chez nous depuis l’indĂ©pendance de notre pays et, en particulier, depuis le 2 avril 2000, avec ces ‘’mangeoires’’ que sont les caisses d’avance, les caisses noires, les fonds politiques, les fonds secrets et tant d’autres aberrations. Sans compter ces primes, indemnitĂ©s et autres fonds communs Ă  des niveaux parfois effarants et facilement octroyĂ©s, souvent sans bases lĂ©gales connues.

Or donc, le Rapport de l’Inspection gĂ©nĂ©rale d’Etat (IGE) que le prĂ©sident-politicien s’est empressĂ© de transmettre au Parquet et dont une certaine presse s’est fait largement l’écho, mettrait en Ă©vidence de graves malversations dans la gestion de la caisse d’avance de la Mairie de Dakar. Ce qui a valu au Maire Khalifa Sall de dĂ©fĂ©rer, avec ses collaborateurs, devant les enquĂȘteurs de la Division des Investigations criminelles (DIC). Et cette mĂȘme presse de prĂ©ciser que « le Maire de Dakar n’a aucun dĂ©saccord avec l’Etat mais avec la transparence car c’est l’IGE qui l’a mis en cause Â». Le PrĂ©sident Sall, selon elle, Â« n’a fait donc que suivre la recommandation de l’IGE en transmettant son rapport Ă  la justice Â».

Elle a raison cette presse : le Maire de Dakar doit rendre compte de sa gestion. Et, s’il est avĂ©rĂ© que cette gestion est entachĂ©e de malversations, il doit en rĂ©pondre devant la justice. A aussi raison, le Premier SecrĂ©taire du Parti socialiste (PS), PrĂ©sident du Haut Conseil des CollectivitĂ©s territoriales (HCCT) qui, dans une dĂ©claration, est revenu largement sur ‘’la politique de reddition des comptes mise en Ɠuvre par le rĂ©gime’’. Une politique qui, selon lui, « est au cƓur de la bonne gouvernance Â». Il en sait peut-ĂȘtre plus que nous, lui qui est au cƓur de ce rĂ©gime. Il poursuit d’ailleurs : « La reddition des comptes ou la ‘’redevabilité’’ est un principe incontournable pour une gestion saine. Quand on gĂšre le bien public, on doit rendre compte. Â» LĂ  aussi, il a parfaitement raison. Tout le monde doit rendre compte. Est-ce vraiment le cas au SĂ©nĂ©gal ? Combien sont-ils Ă  rendre compte, depuis le 2 avril 2012, et peut-ĂȘtre, une dizaine d’annĂ©es auparavant ? Le tout nouveau militant de la bonne gouvernance et de la reddition des comptes peut-il nous citer, aprĂšs le Maire de Dakar, un ou deux autres seulement, qui ont fait l’objet d’enquĂȘtes dĂ©clenchĂ©es par le Procureur de la RĂ©publique, suite Ă  la transmission d’un rapport de l’IGE ou d’une autre structure de contrĂŽle, depuis le 2 avril 2012 ? Notre nĂ©o-converti Ă  la bonne gouvernance peut-il nous donner l’assurance que, aprĂšs le Maire de Dakar, d’autres gestionnaires de deniers publics qui ont Ă©tĂ© mis en cause par les nombreux rapports qui dorment sur le bureau du prĂ©sident-politicien et sur celui du Procureur de la RĂ©publique suivront ?

L’IGE a mis, semble-t-il, dix huit (18) longs mois pour fouiller dans la gestion du Maire de Dakar. Le prĂ©sident-politicien lui donnera-t-il pour ordre de mission d’aller fouiller dans la gestion des nombreux ministĂšres, agences et autres structures Ă  la tĂȘte desquels trĂŽnent ses amis de l’APR ? Peut-il nous dire pourquoi les fonds politiques ou caisses noires – on ne sait plus – de l’AssemblĂ©e nationale, du Conseil Ă©conomique, social et environnemental, du Haut Conseil qu’il prĂ©side, de la Cour suprĂȘme, du MinistĂšre de l’IntĂ©rieur, etc., sont hors de tout contrĂŽle ? La reddition des comptes ne concerne-t-elle pas les gestionnaires privilĂ©giĂ©s de fonds aussi substantiels, qui sont quand mĂȘme abondamment alimentĂ©s par l’argent du pauvre contribuable ? Et ce pittoresque ministre dĂ©lĂ©guĂ© qui se permet de renvoyer comme des malpropres des magistrats de la Cour des Comptes et qui distribue Ă  tour de bras des centaines de millions de francs CFA ! Est-il concernĂ© par la reddition des comptes ? Quand l’IGE ira-t-elle fouiller dans sa gestion qui ne doit sĂ»rement pas ĂȘtre exemplaire ?

Le temps est quand mĂȘme venu de mettre de l’ordre dans tous ces milliards du pauvre contribuable comme jetĂ©s par la fenĂȘtre. Nous en avons bien besoin ailleurs. Et l’idĂ©al serait de commencer par le sommet, qui devrait donner le bon exemple. En d’autres termes, il faut commencer par ces fameux fonds spĂ©ciaux du PrĂ©sident de la RĂ©publique. Ces fonds, comme de nombreux autres, sont des pratiques de l’époque coloniale, transposĂ©es par les pays africains aprĂšs leur accession Ă  l’indĂ©pendance dans leur mode de gouvernance financiĂšre et budgĂ©taire. Le lecteur intĂ©ressĂ© par ces questions peut se reporter au livre de l’inspecteur gĂ©nĂ©ral d’Etat Ă  la retraite, le doyen Mahady Diallo. Il a pour titre : ‘’La comptabilitĂ© publique des Etats africains francophones : pratiques postcoloniales et grandes misĂšres actuelles.’’ Nos gouvernants, en particulier, ont beaucoup intĂ©rĂȘt Ă  le consulter.

L’auteur a largement passĂ© en revue les crĂ©dits dont l’emploi « est soustrait aux rĂšgles habituelles de contrĂŽle budgĂ©taire Â» (et) qui sont appelĂ©s vulgairement ‘’Fonds secrets’’ Â». Il a ensuite rappelĂ© les rĂšgles d’utilisation de ces « Fonds Â» en France mĂ©tropolitaine comme dans les pays africains, aprĂšs leur accession Ă  l’indĂ©pendance. En parcourant cet important livre, riche d’enseignements, on dĂ©couvre au fur et Ă  mesure comment l’emploi de ces fonds a Ă©tĂ© dĂ©naturĂ© jusqu’à devenir,  dans sa pratique quotidienne, « de simples fonds personnels (ou argent de poche) employĂ©s n’importe comment, n’importe quand et n’importe oĂč Â».

L’auteur a dĂ©crit, entre autres points importants, « la pratique des ‘’Fonds secrets’’ et des ‘’Fonds politiques’’ dans les premiers rĂ©gimes politiques africains aprĂšs l’indĂ©pendance » (page 566, les autres Ă©tant dĂ©crits dans les trois pages prĂ©cĂ©dentes). L’auteur prĂ©cise ensuite, qu’à la base des bonnes performances en administration et gestion des ‘’Fonds spĂ©ciaux Â» mises en Ă©vidence dans cette description, il y avait, au niveau de certains sommets gouvernementaux africains, des ‘’mĂ©thodes organisationnelles stratĂ©giquement efficaces’’.

Au SĂ©nĂ©gal, du temps de Senghor comme de Diouf jusque vers les derniĂšres annĂ©es de sa prĂ©sidence, les ‘’Fonds spĂ©ciaux’’ Ă©taient gĂ©rĂ©s conformĂ©ment Ă  ces mĂ©thodes organisationnelles. En particulier, le PrĂ©sident de la RĂ©publique dĂ©lĂ©guait son pouvoir d’ordonnateur des dĂ©penses sur les ‘’fonds spĂ©ciaux’’ Ă  son Directeur de cabinet. Il dĂ©lĂ©guait en mĂȘme temps ses attributions de caissier au SecrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de la PrĂ©sidence de la RĂ©publique ‘’qui, en principe, Ă©tait toujours un haut fonctionnaire, neutre politiquement par consĂ©quent’’. La consĂ©quence d’une telle stratĂ©gie, c’est que « le PrĂ©sident de la RĂ©publique ne touchait pratiquement jamais Ă  l’argent liquide des ‘’Fonds spĂ©ciaux’’ et donc ne manipulait personnellement seul, non plus, aucun compte bancaire oĂč une partie des fonds aurait pu ĂȘtre logĂ©e Â». Une autre consĂ©quence dĂ©coulant de la premiĂšre, « le Directeur de cabinet ne manipulait pas (lui non plus)  de fonds et se contentait de transmette par Ă©crit les ordres de sortie de fonds dĂ©cidĂ©s par le PrĂ©sident, au SecrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de la PrĂ©sidence de la RĂ©publique Â».

Le SecrĂ©taire gĂ©nĂ©ral n’était que ‘’caissier-comptable’’ et, en tant que tel, « exĂ©cutait les ordres de sortie de fonds reçus du directeur de cabinet, instruit pour ce faire par le prĂ©sident de la rĂ©publique Â». Ce n’était pas tout. Le SecrĂ©taire gĂ©nĂ©ral « tenait, par la suite, les comptes de dĂ©penses et de recettes, et rassemblait les piĂšces justificatives de ces opĂ©rations Â». Enfin, « il rendait compte rĂ©guliĂšrement au PrĂ©sident de la RĂ©publique de l’emploi des fonds qu’il dĂ©tenait et qu’il ne pouvait sortir sans ordre Ă©crit Â».

Dans un autre point, l’auteur passe en revue  Â« La pratique actuelle des ‘’Fonds secrets’’ en Afrique francophone Â» oĂč il relate les avatars relevĂ©s çà et lĂ . Ces avatars ont caractĂ©risĂ© la gestion des ‘’Fonds spĂ©ciaux’’ pendant 17 ans au SĂ©nĂ©gal, du 2 avril 2000 Ă  nos jours. D’un milliard 500 millions de francs CFA au moment oĂč Diouf quittait le pouvoir, ils ont rapidement crevĂ© tous les plafonds avec Wade. Quand ce dernier quittait le pouvoir, la dotation annuelle Ă©tait officiellement de huit milliards. Mais, en trois mois (de janvier Ă  mars 2012), il avait tout raflĂ© et mĂȘme dĂ©passĂ©, semble-t-il, le montant officiel de quelque 700 millions. Son successeur, avec l’aide du Ministre de l’Economie et des Finances sortant, a reconduit le mĂȘme montant grĂące Ă  un dĂ©cret d’avance. Il donnait dĂ©jĂ  un avant-goĂ»t de sa sobriĂ©tĂ©.

Combien de milliards Wade a-t-il grillĂ©s pendant douze ans ? En cinq ans, son successeur en a grillĂ© officiellement quarante (40). Quarante milliards dĂ©pensĂ©s au grand jour de la maniĂšre que tout le monde sait ! Quarante milliards laissĂ©s Ă  sa discrĂ©tion, qu’il peut dĂ©penser comme il veut et sans rendre compte, qu’il peut mĂȘme brĂ»ler ou jeter par la fenĂȘtre ! L’esprit des ‘’Fonds spĂ©ciaux’’ comme de nombreux autres est manifestement faussĂ© au SĂ©nĂ©gal. On ne dĂ©pense pas l’argent public comme on veut et sans justification. En tout cas quand, par suite de la panne du seul appareil de radiothĂ©rapie du pays, nos malades sont envoyĂ©s au Maroc, en Mauritanie et au Mali, notre classe politique au pouvoir devrait avoir honte de continuer de dilapider l’argent du contribuable en centaines de milliards de francs CFA Ă  partir de fonds, de caisses d’avance, de caisses noires qui Ă©chappent Ă  tout contrĂŽle. Nous ne devrions pas regarder passivement cette minoritĂ© dĂ©jĂ  repue continuer de s’enrichir grĂące au systĂšme odieux qu’elle a mis en place et dont elle s’accommode si bien ! Si nous Ă©tions des BrĂ©siliens, des Roumains ou des Sud CorĂ©ens, cette classe politique vorace serait balayĂ©e sans mĂ©nagement, en mĂȘme temps que son systĂšme criminel, un des plus grands instruments d’appauvrissement de notre pays. Malheureusement, nous SĂ©nĂ©galaises et SĂ©nĂ©galais, sommes ce que nous sommes, et le massacre de nos maigres ressources va sĂ»rement continuer de plus belle, pendant encore de longues annĂ©es.

Dakar, le 6 mars 2017

 

Mody Niang

Noter cet article
0 votes
Mots clés : Aucun mot clé
SENETOILE NEWS permet internautes de publier librement leurs blogs sur le site.









Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier Ă  commenter

Commenter cet article

Invité
Invité Lundi, 26 Juin 2017

LES ARCHIVES DE SENETOILE >> LES BUZZ NEWS

prev
next

 
News image

Rewmi persiste sur les sept milliards taĂŻwanais : Macky Sall doit rendre compte

Les attaques contre Idrissa Seck n’y changeront rien : Macky Sall doit rendre compte dans l’affaire des 7 milliards de Taiwan a... Consulter cette archive

POLITIQUE | Vues: 2027897 | COMMENTS

 

 
News image

Epinglé avec une malette d'argent: Alex Ségura victime ou coupable ?

Des rumeurs distillées avec insistance font état depuis quelques jours maintenant d’une interpellation à Paris de l’ancien représentant résident du Fon... Consulter cette archive

POLITIQUE | Vues: 2026871 | COMMENTS

 

 
News image

[AUDIO] CD lui et Moi , Quand Idrissa Seck qualifiait Wade d'ancien spermatozoide futur cadavre...

  Hier , Idrissa Seck qualifiait Wade d'ancien spermatozoide futur cadavre..., Aujour d'hui tout est oublié, Réécoutez l'extrait sonore du CD No1 &nbs... Consulter cette archive

POLITIQUE | Vues: 2024030 | COMMENTS

 

 
News image

Jeune Afrique revient sur l'appartenance de Wade à la franc-maçonnerie

POLITICOSN.COM. Dans son dernier numéro, Jeune Afrique est revenu sur l'ancienne appartenance de Wade à la franc-maçonnerie et écrit : "Ab... Consulter cette archive

DÉPÊCHES | Vues: 2023178 | COMMENTS

 

 
News image

Sénégal le pouvoir du vagin - MarÚme Faye Sall, la vraie Présidente de la République

Lu pour vous sur dakaractu Qui est plus influent que le Président de la République au Sénégal ? Cette question mérite d’... Consulter cette archive

DÉPÊCHES | Vues: 2021966 | COMMENTS

 

 
News image

Vérité ou intox : C'est pas discret tout ça : [VIDEO] le comédien sénégalais SANEEX Piégé entrain d'embrasser une star et de caresser ses seins , devinez la suite ( à voir)

    Loin de ses pièces théâtrales où le comédien évade les Sénégalais dans un fou rire, Cheikhou Gueye alias Sa Nekh est retr... Consulter cette archive

QUESTION DU JOUR Âș VĂ©ritĂ© ou Intox ? | Vues: 2021884 | COMMENTS

 

 
News image

AUDIOS : SERIGNE ABDOU AZIZ SY S’ATTAQUAIT AINSI À LA FRANC- MAÇONNERIE

  Piccmi.com - Serigne Abdou Aziz Sy Dabakh avait estimé que la franc-maçonnerie connaît une fulguration impressionnante au Sénégal.   Certains de ses mem... Consulter cette archive

CULTURE | Vues: 2021861 | COMMENTS

 

 
News image

Entretien exclusif. L'homosexuel Babacar Ndiaye dit tout... (1Ăšre partie)

Dans cet entretien à bâtons rompus accordé à votre site www.leral.net, le mannequin Babacar Ndiaye dit tout. Notamment sur le fameux passepo... Consulter cette archive

LES INFOS ZÉRO | Vues: 2021581 | COMMENTS

 

 
News image

DOUDOU NDOYE ALIAS DON DIEGO, LE MILLIARDAIRE SAOUDIEN: "CE QUI ME LIE AUX JOUEURS, AUX HOMOSEXUELS ET AUX PROSTITUÉES..."

Le Clubbeur Doudou Ndoye a lias Don Diego, le milliardaire Saoudien. Très réputé dans le Dakar by night, a accepté de clarifier les ru... Consulter cette archive

LES INFOS ZÉRO | Vues: 2020634 | COMMENTS

 

 
News image

Financement de Bercy et soupçons d’escroquerie dans l’affaire Benetton: Souleymane Jules Diop charge Youssou Ndour.

« J’ai été très déçu, comment peut-il faire çà aux Sénégalais ?» Dans sa dernière chronique datée du mardi 15 juin, le jou... Consulter cette archive

DÉPÊCHES | Vues: 1181597 | COMMENTS

 

 
News image

SENETOILE NEWS : GOUDI TOWN Vidéo SABAR PORNO MADE IN SENEGAL : entre un Sabar authentique et un Sabar pollué par la soif du Porno des pays chauds, faut il laisser faire?

La danse du « Sabar » sénégalais fait bien partie de notre culture et a toujours rempli des fonctions sociales tr&egrav... Consulter cette archive

DÉPÊCHES | Vues: 1123080 | COMMENTS

 

 
News image

Scandale Vidéo : Lesbiennes De Grand Yoff Le Film De la Partouze Atterrit Dans Les Téléphones Portables

L’affaire des lesbiennes de Grand Yoff continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive. Quelques jours seulement après l’éclatement de ce scand... Consulter cette archive

FAITS DIVERS | Vues: 1055211 | COMMENTS

 

 
News image

Macky Sall tend un piĂšge Ă  Wade : les 7 milliards de Taiwan ne seront jamais soulevĂ©s Ă  l’AssemblĂ©e nationale

XIBAR.NET (Dakar, 13 Avril 2010) - Le président de l’Alliance pour la République (Apr) inquiète au plus haut point le président Wade, pa... Consulter cette archive

DÉPÊCHES | Vues: 1031639 | COMMENTS

 

 
News image

DIFFUSION DE L’EMISSION "LE BUSINESS DU SEXE" : Walf Tv condamnĂ©e Ă  payer une amende de 5 millions FCFA

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) vient de condamner Sidy Lamine Niasse, le Président Directeur général du Groupe Wal... Consulter cette archive

DÉPÊCHES | Vues: 1018308 | COMMENTS

 

 
News image

Une histoire de « deum » pollue l'atmosphĂšre Ă  l’hĂŽpital Youssou Mbargane

Il n'y avait pas de quiétude chez les nombreux malades admis à l'hopital Youssou Mbargane Diop de Rufisque, dimanche dernier. A l'... Consulter cette archive

FAITS DIVERS | Vues: 1016353 | COMMENTS

 

 
News image

Affaire des 20 milliards de Sudatel : Latif Coulibaly et Thierno Ousmane Sy Ă  la barre le 07 octobre

Abdou Latif Coulibaly contre Thierno Ousmane Sy, ce sera pour le 07 octobre 2011. Il s'agit de cette fameuse ‘affaire des... Consulter cette archive

DÉPÊCHES | Vues: 1014803 | COMMENTS

 

 
News image

SOUPÇONNANT LA DAME DE 68 ANS D’ÊTRE UNE «DEUM» : Oumar Mbaye lui assĂšne trois coups de poings, avant de lui fracturer le poignet

Mère de famille et marié à une femme atteinte de paralysie, Oumar Mbaye âgé, d’une cinquantaine d’année, a été jugé hie... Consulter cette archive

FAITS DIVERS | Vues: 1014207 | COMMENTS

 

 
News image

MACKY SALL REPOND A IDRISSA SECK À PROPOS DES 7 MILLIARDS DE TAÏWAN : « Je ne suis pas un dĂ©tourneur de fonds publics»

Le leader de l’Alliance pour la République (Apr), Macky Sall a profité, avant-hier, de la journée de partage sur la str... Consulter cette archive

POLITIQUE | Vues: 1013944 | COMMENTS

 

 
News image

Video violences au stade -Interruption du match Sénégal/CÎte d'ivoire! vives tensions au stade LSS, le ministre Malick Gakou blessé

Video - Derniere minute : Interruption du match Sénégal/Côte d'ivoire! vives tensions au stade LSS, le ministre Malick Gakou ble... Consulter cette archive

SPORTS | Vues: 1012980 | COMMENTS

 

 
News image

Koromack Faye, SaltiguĂ© : « Les Deums brouillent les pistes
 Wade a intĂ©rĂȘt Ă  partir
 »

Il n’est plus à présenter. Koromack Faye ce Saltigué originaire de Fissel Mbadane, un village Sérère dans le département de Mbo... Consulter cette archive

DÉPÊCHES | Vues: 713728 | COMMENTS

 

L'actualité locale : les régions du Sénégal

prev
next

 

Les proches de Khalifa Sall envahissent le tribunal

News image

Au palais de justice Lat-Dior de Dakar, se sont donné rendez vous, ce mardi 21 février 2017, les militants socialistes et ... Consulter l'info complĂšte [read full]

DAKAR | COMMENTS

 

 

AĂ©roport international Blaise Diagne: Les ultimes travaux avancent Ă  grands pas

News image

Le vice-Président de la Banque islamique de développement, chargé des opérations, Mansur Muhtar, a visité, avant-hier, en compagnie du ministre du ... Consulter l'info complĂšte [read full]

DAKAR | COMMENTS

 

 

Extension de l’Isep de Diamniadio, construction de logements pour Ă©tudiants : Le Fonsis mobilise 25 milliards

News image

Dans le cadre de l’extension de l’Institut d’enseignement professionnel de Diamniadio et pour la construction de logements d’étudiants de 4000 lits, le... Consulter l'info complĂšte [read full]

Diamniadio | COMMENTS

 

 

AmĂ©lioration de la distribution d’eau Ă  Dakar le forage d’ouest foire livre, dĂ©but janvier

News image

    Le forage d’Ouest Foire sera réceptionné, début janvier. L’annonce est du ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Fay... Consulter l'info complĂšte [read full]

DAKAR | COMMENTS

 

Marchés - Opportunités - Performances

Business & Technologie

Les Kenyans rĂ©sidant Ă  l’étranger sont les principaux expĂ©diteurs de transferts de fonds de mobile Ă  mobile

News image

Tandis que M-PESA fête ses 10 ans, les statistiques montrent que 93 % des transferts de fonds de WorldRemit vers le ... Consulter l'info complĂšte [read full]

Business & Technologie | COMMENTS

Panasonic va Ă©tablir une division aux États-Unis, Panasonic Media Entertainment Company

News image

OSAKA, Japon -Samedi 1 Avril 2017 [ ME NewsWire ]   (BUSINESS WIRE)--Panasonic Corporation a annoncé aujourd'hui que Panasonic Corporation of North America avait é... Consulter l'info complĂšte [read full]

Business & Technologie | COMMENTS

Recherchez dans l'actualité quotidienne et dans les archives de SENETOILE NEWS

Recherchez une info dans l'actualité

La Une du Jour >> KÀDDU BII

Liste commune de l’opposition aux lĂ©gislatives Wade lance la grande offensive

  L’ancien chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, est réellement décidé à mettre sur les rails son projet de large coalition gagnante aux législatives. Pour cause, selon le Pds, le Pape du Sopi s’est  directement entretenu avec son ancien Premier ministre Idrissa Seck (Rewmi), son ancien président d’Assemblée nationale et du Sénat Pape Diop (Bokk Gis Gis), le député Mamadou Lamine Diallo (Tekki), voire Malick Gakou (Grand Parti) et Mamadou Diop Decroix (And Jëf). Histoire d’aider à taire les différences pour mettre sur pied une liste commune gagnante aux législatives, « former un véritable gouvernement de transition » et contrer le régime de Macky Sall. &nb...

AUDITION DU MAIRE DE DAKAR A LA DIC, SAUF REPORT DE DERNIERE MINUTE MARDI DE VERITE POUR KHALIFA SALL

  Après le maire de la Médina Bamba Fall et celui de Mermoz Sacré Cœur Barthélémy Dias, c’est le maire de Dakar Khalifa Sall qui va devoir se confronter à Dame justice, par l’entremise de la Division des investigations criminelles (Dic). Pour cause et sauf report de dernière minute, c’est aujourd’hui, mardi 21 février, que l’édile socialiste de la capitale sénégalaise est convoqué à répondre de sa gestion de la caisse d’avance de la ville de Dakar. Une gestion auditée par l’Inspection générale d’Etat avant d’atterrir devant les enquêteurs de la Dic &nb...

Crise post-Ă©lectorale en Gambie l’étau se resserre autour de Jammeh

...

REFORME COUR SUPREME L’UMS perd la manche

N’en déplaise à l’Union des magistrats sénégalais (UMS), les projets de loi organique portant Statut de la magistrature et le projet de loi organique abrogeant et remplaçant la loi organique n°2008-35 du 08 août 2008 relatif à la Cour suprême risquent de passer comme lettre à la poste. Si l’on en croit nos sources, le ministre de la Justice a, hier en commission technique, ‘’travaillé’’ les députés pour les rallier à sa cause. En d’autres termes, le Garde des Sceaux s’est évertué à expliquer aux parlementaires les raisons de ces réformes proposées par le gouvernement. Nos sources de renseigner que Me Sidiki Kaba a écarté toute idée de discrimination au sein de la magistrature, mais que le seul souci du gouvernement, c’est d’anticiper pour éviter qu’il n’y ait pas de hauts magistrats à la tête des juridictions du pa...

Macky donne des Gages
...
POINTS D’ACCORD ENTRE MACKY ET MANKOO WATTU SÉNÉGAL LÉGISLATIVES FIXÉES AU 02 JUILLET, AUDIT DU FICHIER, AUGMENTATION DES COMMISSIONS ADMINISTRATIVES


...

Dr MAURICE SOUDIEK DIONE SUR LA RENCONTRE MACKY-MANKO «SI C’EST POUR DES MANƒUVRES POLITIQUES VISANT À DESTABILISER L’OPPOSITION... CELA DESSERT LE REGIME EN PLACE»

...

À CAUSE D’UN AGENDA CHARGÉ DU CHEF DE L’ÉTAT RENCONTRE MACKY-MANKO REPORTÉ A JEUDI

...

Merci aux internautes de SENETOILENEWS

Actuellement 1152 internautes anonymes  sont en ligne

LES INOUBLIABLES

JoomlaWatch Stats 1.2.9 by Matej Koval